Dominique CRAND

Dominique CRAND, une trajectoire exceptionnelle

dominique1Plusieurs fois champion de France latines, standards et 10 danses
Maître de danse (diplômé AMDF, FFSD)
Juge international WDC
Instructeur – Directeur de formation – Examinateur
Entraîneur de danse de compétition – Organisateur

 

sp_dc015Le nom de Dominique Crand est bien connu des amateurs de danse de compétition. Au commencement, il y a déjà pas mal d’années, par passion, j’ai pratiqué pendant longtemps la danse de compétition, en quête de perfection, d’émotions et d’absolu. Ma partenaire et moi avons arpenté alors les plus belles pistes du monde (doc danse de compétition).

Nous nous sommes plus tard consacrés à une forme de spectacle dansé inconnue en France à l’époque, nous enrichissant là encore de multiples rencontres au cours de nombreux voyages d’étude et de représentations (doc show dance).

Dans mon école comme au dehors, j’ai transmis à mes élèves le goût de la danse, de la beauté et de la qualité (doc enseignement).

Mais la danse n’est rien sans le rythme et la musique, qui font aussi partie de ma formation et de ma passion (doc musique).

Pour me tourner vers l’enseignement, j’ai ensuite passé les diplômes professionnels de danse de couple, de tous les niveaux, de toutes les spécialités et de toutes les fédérations reconnues (doc diplômes).

Détenteur des plus hauts grades de licences de juge, j’ai toujours gardé le contact avec le monde de la compétition (doc jugement).

Il m’a été confié l’organisation de nombreux événements, des soirées dansantes aux tournois internationaux (doc organisations).

Tout au long de ces étapes, il n’y a eu qu’un seul secret : le travail. Futurs danseuses et danseurs, si vous vous donnez la peine d’apprivoiser la danse, elle vous rendra toujours ce que vous lui aurez consacré.

Des compétences très variées

Elles se déclinent dans de nombreux domaines. Des recherches permanentes, des rencontres, une passion et un travail acharné ont taillé les facettes nombreuses d’une expérience unique.

ENSEIGNEMENT

J’ai créé et dirigé ma propre école de danse : Dance Center Dominique Crand, de 1994 à 2006 à Chelles-77.
Il n’est pas obligatoire de faire de la compétition pour m’intéresser, je donne avec le même plaisir les cours à mes débutants ou aux niveaux intermédiaires. Si mes élèves montrent une réelle volonté d’apprendre et l’ouverture d’esprit indispensable, notre relation peut devenir très riche et profitable à tous.
Au niveau supérieur j’ai entraîné de nombreux couples de compétiteurs dans différents clubs parisiens (Chelles, Levallois, Vanves, Antony).

MUSIQUE

dominique6La musique tient une part privilégiée dans mes centres d’intérêt. Elle n’est donc pas absente de mon enseignement de la danse, que je mets au rang d’une éducation culturelle.
Je tire pour cela le meilleur profit des connaissances acquises lors des « cycles de formation à la pédagogie musicale active » que j’ai suivis auprès de Jos Wuytach, disciple du célèbre compositeur Carl Orff.

DIPLÔMES

La préparationdiplo2 de mes examens professionnels a été longue et soigneuse. Membre de l’Académie des Maîtres de Danse de France, j’y ai passé tous mes examens jusqu’à l’obtention de ma maîtrise, avant d’obtenir les mêmes qualifications et diplôme de la FFSD, l’autre fédération française.

diplo1

En qualité de « Maître formateur », j’ai pris part à la formation des futurs professeurs de danse et siégé aux jurys d’examen des deux organisations décernant des diplômes. J’ai été sollicité régulièrement pour l’instruction des congrès professionnels.

 JUGEMENTS

Je suis titulaire de la licence internationale de juge en danses latines et standards, amateurs et professionnels (WDC et WDC/Amateur Ligue). L’organisation de la danse, en France comme dans le Monde, a connu nombre de changements structurels, mais j’ai toujours été admis au sein de l’élite des jurys internationaux (WD/DSC en 1991, IDSF en 2004 au congrès de Bratislava).

Dans les organisations de prestige auxquelles j’ai été invité en qualité de juge on compte « Russia 1992 » à Nizhny Novgorod ; « Shangaï’s latin » ; les « Internationaux de France de Coubertin » qui recevaient des centaines des meilleurs couples venant du monde entier, de 1992 à 1997 ; le « Grand Prix international de Paris-Bercy » de 1992 à 2004 ; les championnats nationaux de Belgique, de Suisse ; d’autres compétitions en Allemagne, en Italie, en République tchèque, etc.

ORGANISATIONS

J’ai organisé de nombreux événements en rapport avec la danse, et en particulier bien sûr des compétitions : depuis des compétitions « open » françaises (Chelles, Vanves…) jusqu’à des tournois internationaux (ex. Levallois pendant plusieurs années : 2000 spectateurs, avec la participation des 6 finalistes du championnat du Monde !), en passant par des épreuves de qualification officielles fédérales (Melun…).

 

Ma carrière de compétition

dominique2Ma carrière de compétition est la première de mes références. Au fil de la pratique la compétition exige un travail toujours plus intense. La danse en vient à modeler l’esprit autant que le corps, imprégnant chaque comportements et chaque pensée. Aujourd’hui mes acquis sont le terreau fertile de mon enseignement, à quelque niveau qu’il s’adresse et même s’il n’en paraît rien. Voici donc la petite histoire de « ma » danse, celle que j’ai découverte et pratiquée… juste au siècle dernier !

showdance2Ma partenaire Sylvie Perdrijau et moi nous sommes connus dans une école de danse, bien sûr ! Nous étions tout jeunes compétiteurs quand nous avons eu la chance d’assister aux démonstrations professionnelles de deux couples français de renommée mondiale : René et Josette Barsi et Michel et Odile Aufrère. Dans des prestations éblouissantes ils maltraitaient nos fragiles certitudes en nous imposant une toute autre image de la danse, une sorte de présentation de la musique en images, qu’ils servaient avec brio par des chorégraphies rythmées et des actions souples et engagées. Rêvant de suivre à notre tour une belle carrière de compétition, fascinés par l’excellence qui nous manqua bientôt, nous avons aussitôt décidé de suivre ce chemin.

final_3show_rumba_cergy_nb__019479900_1614_16082013La danse a pris dès lors la plus grande part de nos vies, recalant week-ends, sorties et vacances… Cela allait durer 12 ans, à commencer par des entraînements quotidien au club de Courbevoie, et des cours particuliers hebdomadaires avec Michel et Odile Aufrère. Mais bientôt une belle récompense, notre premier titre de champions de France latines en 1979 !

Un jour nos entraîneurs nous conseillèrent de compléter le travail que nous faisions avec eux par des cours que nous irions prendre en Angleterre, pays qui dominait à cette époque la compétition mondiale. C’est donc timidement, lustrant avec soin le vocable qui nous restait de nos cours d’anglais, qu’en mars 1980 Sylvie et moi sommes entrés au Moonglow Dance Studio à Londres, pour une série de 8 heures de cours particuliers qui nous avaient été réservées ce week-end là. Mais le lendemain, en quittant Geoffrey Clapham et Pamela McGill, top coaches professionnels anglais, notre vie rebondissait encore : nous avions réservé des rendez-vous pour le mois suivant.

dominique4Ces allers-retours ont duré des années, chaque mois pour une durées de 3 à 6 jours et parfois davantage. A Londres nous buvions les paroles et les recommandations de nos désormais nombreux professeurs, tous ex champions du Monde ou coaches du top niveau. Parmi eux Walter Laird, Michael Stylianos, June McMurdo, Frank Venables, Michael Houseman, Barbara Grover… Nous sommes aussi allés quelquefois en Allemagne suivre l’enseignement de Peter Hoelter, de Michael Hull… Au total plus de 1000 heures de cours particuliers !

scene_2cergy_show_standards__074297600_1558_16082013A Londres après les cours de danse, il y avait les « practices sessions », ces entraînements collectifs où chaque couple danse inlassablement ses enchaînements en traquant le moindre défaut. Nous tentions d’imiter les meilleurs couples, ils étaient tous là… au début c’était terrifiant.
C’est alors que notre carrière de compétition a réellement pris son essor. En prenant part aux compétitions anglaises, en fréquentant le Top niveau mondial, qui se retrouvait plusieurs fois l’an à Londres dans le cadre des grands « Open » qui attiraient des centaines de couples de tous les pays. C’est là qu’à force, peu à peu, nous nous sommes hissés à leurs côtés. Le British Open, l’International Championships, le United Kingdom, les Bournemouth, IDTA, Imperiel, Gamba, Balletique Championships, le Laird Classic… nous ne manquions pas une « major event » chaque année.

dominique5Pendant le même temps en France, nous avons additionné 8 titres de champions de France, latines, standards ou 10 danses, et avons de ce fait représenté notre pays dans les Championnats officiels, du Monde, d’Europe, et également dans les Tournois internationaux. Un emploi du temps bien rempli !

Nos meilleurs résultats ? En danses latines, ½ finalistes de la Coupe du Monde 10 danses et finalistes du Championnat d’Europe de l’Ouest latines, mais cela ne parle guère… Par contre les spécialistes le savent bien, ce sont des résultats comme notre place de 31ème au British Open latines (Blackpool…) en 1981, ou de 7ème au « Laird Classic » qui nous ont valu le statut de « Top couple », beaucoup plus parlant ! En danses standards notre place de 80ème au British Open n’a été dépassée depuis que par une poignée de couples français.

Il reste de cette carrière de compétition des photos, affiches, journaux, vidéos… de belles photos pleines pages du Figaro Magazine, des articles et photos de France-Soir et d’autres, des interviews, dont une par Michel Drucker… également des photos, reportages et commentaires dans la presse spécialisée étrangère, Dance News entre autres.

 

 

Ma carrière de Show Danse

reprise_site_20

 

Devenus professionnels en 1985, nous avons dirigé nos pas vers le spectacle de Show-Dance, une déclinaison personnalisée de la danse de couple. Alors inconnue en France, cette spécialité consiste à mettre en scène des musiques authentiques très stylisées par le moyen de chorégraphies imagées qu’agrémentent des portés, des effets scéniques, des accessoires, des costumes… Nos principaux professeurs, Paul Harris et John et Christine DellRoy, ont su nous diriger dans cette discipline spectaculaire, musicale et artistique, qui se produit sur scène devant des auditoires nombreux et avertis exigeant la meilleure qualité.

sylvie_doc185Nous avons dansé nos spectacles de Show-Dance « Night and Day » et « Tropical Mood » dans de nombreux pays. Dans les phares de nos références il y a des croisières, notamment sur des bateaux américains ; notre invitation au « British Exhibition », soirée de gala du Festival de Blackpool, qui est le plus important festival mondial de danse de compétition ; également notre invitation à intégrer l’ « American Ballroom Theater » de Pierre Dulaine à New-York (Pierre Dulaine est une personnalité américaine célébrée par les films grand public « Dance with me » et « Dancing in Jaffa »).

dominique3Il reste de nos spectacles de Show-Dance, outre des photos, journaux, vidéos, affiches et programmes d’événements à l’étranger, quelques interviews et passages TV en France, chez Pascal Sevran, Léon Zitrone et Michel Drucker notamment.